Histoire de la chemise

La chemise au fil des siècles

La chemise existait bien avant le Moyen Âge. En effet, la plus ancienne préservée a été découverte par un égyptologue, William Matthews Flinders Petrie dans une tombe en Égypte.

chemise-egypte-ancienne

 

Entièrement en lin, cet ancêtre de la chemise est une tunique, elle est en forme de T sans col ni manchettes. Elle s’enfile par-dessus la tête.

Depuis la plus haute antiquité, la chemise est portée autant par les empereurs, les chefs de guerre que par les gens communs, à la campagne comme à la ville.

Au Moyen Âge, la chemise est appelée en vieux français camise ou chainse. Unisexe, elle est utilisée comment un vêtement de nuit ou comme vêtement de dessous pour protéger la peau des frottements des tissus souvent rugueux avec lesquels étaient faits les habits de tous les jours. Sa longueur comme le vêtement du dessus, dépend de la richesse, plus la chemise est longue plus l’homme est riche.

chemise-moyen-age

Elle est de couleur blanche car elle se fait bouillir pour des considérations d’hygiène, et est faite de toile en lin ou en chanvre, des fibres végétales naturelles qui présentent l’avantage d’être très résistantes.
Au XVème siècle, la chemise se pare d’un col et commence à être un vêtement qui distingue les deux sexes. A partir du XVIème, les chemises sont confectionnées dans des étoffes nobles et plus fines comme la soie. Symbole du statut social, Elles sont brodées, s’habillent de col jabot ou de collerette et se ferment par des boutons.

 

Au XIXème, elle se fait plus longue et ses pans sont arrondis. Elle est cachée par le costume, seuls les poignets et le col dépassent.
De couleur blanche, la chemise est considérée par les notables comme une marque de distinction sociale.

Au XXème siècle, la chemise est plus confortable et les femmes commencent à la porter ce qui a donné naissance au chemisier.

La chemise aujourd’hui

Aujourd’hui, les chemises se déclinent en une multitude de formes, de couleurs (unies, rayées, à carreaux…) et dans des matières différentes (coton, soie, lin, matières synthétiques…). On les porte avec une cravate, un nœud papillon ou tout simplement sur un jean les premiers boutons déboutonnés.

chemise-déboutonnée

Elles sont la source de beaucoup d’expressions populaires. Par exemple : «changer d’opinion comme de chemise» ou bien, «s’en moquer comme de sa première chemise» ou encore «comme cul et chemise !». Même nos amis anglais ont une expression «keep your shirt on» ce qui veut dire «ne t’emballe pas, ne te mets pas en colère».